Étudiante en sciences politiques et en sciences de la durabilité au Leuphana Collège de Lüneburg, en Allemagne, elle se passionne pour tout ce qui touche à la consommation durable, à la décolonisation et à la politique étrangère, estimant qu’il est particulièrement important d’inclure les perspectives indigènes et marginalisées dans le discours.
En tant qu’ancienne weltwärts-volontaire à Juja, au Kenya, elle soutient aujourd’hui son organisation d’envoi, les MaZ Spiritans, dans l’accompagnement et la réflexion sur le travail volontaire dans les pays du Sud, en traitant de sujets tels que le colonialisme, les structures de pouvoir, le sexisme et l’apprentissage global.